Agriculture : promouvoir les productions locales

Comme toutes les composantes de l’activité économique, l’activité agricole est touchée par les effets la crise du Covid-19. Mais contrairement à d’autres secteurs économiques, l’agriculture doit intégrer des réalités climatiques et biologiques.

Mise en place d’un suivi régional
Dès l’annonce des mesures gouvernementales de fermeture de certains types de vente et/ou de consommation (notamment les marchés ouverts), les Régions ont appelé à intégrer dans les décisions préfectorales ou locales d’application une appréciation au cas par cas, permettant par exemple de maintenir l’ouverture de certains marchés lorsque leur organisation permettait de garantir la sécurité sanitaire.
En Bourgogne-Franche-Comté, des cellules départementales de suivi de la crise au plan agricole ont été rapidement mises en place. Celles-ci font remonter les informations utiles à une cellule régionale qui associe la profession, la Région et les services de l’Etat concernés. Cette instance a été installée le 26 mars 2020.

Un diagnostic filière par filière a été fait conjointement avec la DRAAF et les représentants professionnels.

Des pistes de travail identifiées et des chantiers ont été lancés :

  • pour sensibiliser le grand public, à travers une campagne de communication, sur l’importance de manger français et local. Il s’agira notamment de relayer les initiatives des Départements et Chambres d’agriculture afin d’identifier les producteurs locaux, au plus près des territoires et des consommateurs.
  • pour interpeller le Gouvernement sur l’importation massive d’agneaux néo-zélandais alors que la filière ovine n’arrive pas à écouler ses stocks et risque de perdre 15 % de sa production annuelle pendant la période de Pâques (lire ici).
  • pour interpeller les grandes et moyennes surfaces  afin qu’elles soutiennent nos productions locales. À cet effet, la Région travaille à l’élaboration d’une charte régionale dédiée.

Le cas particulier des horticulteurs

Parmi les filières agricoles, l’horticulture souffre particulièrement de la crise actuelle. En effet, les plantes d’ornement n’étant pas considérées comme des produits de première nécessité, depuis la mise en place du confinement de la population, les débouchés de ces entreprises se sont fermés, conduisant à la destruction de stocks. Alors que le printemps représente en temps normal l’essentiel du chiffre d’affaires annuel de ces exploitations.
La Région Bourgogne-Franche-Comté crée un fonds d’urgence de 450 000 euros afin de soutenir la trésorerie des entreprises du secteur de l’horticulture qui ont subi des destructions significatives de stocks en raison de la crise sanitaire du covid-19. Cette aide forfaitaire s’élève à 3 500 euros par entreprise.          
Elle s’adresse aux agriculteurs, personnes physiques ou morales dont l’objet est agricole, relevant du secteur horticole et dont le siège d’exploitation est situé en Bourgogne-Franche-Comté.


Critères d’éligibilité

  • Les exploitations horticoles doivent justifier de la destruction, entre le 1er mars 2020 et le 30 avril 2020, de tout ou partie de leur production horticole du fait de la perte de débouchés engendrée par l’état d’urgence sanitaire.
  • La valeur de la production détruite doit représenter au moins 30% du chiffre d’affaires sur la même période en 2019.
  • Les demandes d’aide devront être déposées par mail à l’adresse contact.agriculture@bourgognefranchecomte.fr,  ainsi que par courrier à la Région entre le 7 mai et le 31 juillet 2020 en envoyant les pièces suivantes : le formulaire de demande d’aide (à télécharger ci-dessous), un RIB, un extrait k-bis.

Adresse postale : Région Bourgogne-Franche-Comté,  Covid 19 – Secteur horticole, boulevard de la Trémouille, CS 23502, 21035 Dijon Cedex

 
Télécharger les documents


Contact
Direction de l’agriculture et de la forêt
Tél.
03 63 64 20 60
contact.agriculture@bourgognefranchecomte.fr

Masques TPE

Des masques lavables distribués aux très petites entreprises

Lire l'article
8 juil 2020
Assemblée du 26 juin - Photo Clément Barré

Un plan de relance de 400 millions d’euros en préparation

Lire l'article
26 juin 2020
Crédit AdobeStock

Job étudiant : après le confinement, l’été aux champs

Lire l'article
20 mai 2020
Toute l'actualité

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter